A propos de Mme MASSONNEAU

31 mai 2012

Les rumeurs vont bon train et elles ont fini par arriver aux oreilles de Mme MASSONNEAU alias TRIERWEILER.

Le journal « Le Point », dans un article signé Bertrand LANGLOIS, lui consacre deux pages et un droit de réponse.

Au reproche qui lui était fait de manquer de discrétion, d’être trop visible et de trop en faire, la dame répond que c’est la faute des journalistes et des photographes qui la traquent et la guettent. Naturellement vous aurez compris que ce sont également les journalistes qui, le soir du 6 mai, l’ont poussée sur l’estrade (à Tulle et à la Bastille) aux côtés de HOLLANDE et lui ont fait lever le bras pour saluer le peuple. Ce sont eux également qui l’ont mise dans la voiture du président pour défiler sur les Champs et eux encore qui l’ont conduite à l’Elysée le jour de l’investiture de son compagnon et mise dans l’avion pour être du voyage vers Washington et Chicago.

Bref, cette femme qui partage la vie de HOLLANDE, n’a pas compris que son statut de maîtresse du président ne lui donne aucune légitimité à partager la vie publique de son compagnon ni à dépenser l’argent du contribuable. Sa présence à ses côtés doit se limiter à la sphère privée.

Concernant le nom TRIERWEILER qu’elle continue de porter malgré un divorce. Elle prétend n’avoir pas voulu reprendre son nom de jeune fille parce que ses trois enfants portent le nom de TRIERWEILER ! Et alors ? a-t-on envie de lui dire… En conservant le nom de son deuxième mari (Eh oui, la dame a été mariée deux fois, mais ça personne n’en parle, sauf la presse américaine) elle rend la vie plutôt difficile à ses enfants depuis le 6 mai. En revanche si on l’avait découverte sous le nom de MASSONNEAU, personne n’aurait pu faire le lien avec ses enfants TRIERWEILER (à part les intimes) et ceux-ci auraient conservé une paix royale …. qu’ils n’ont certainement plus aujourd’hui !

A propos de son patrimoine que certains estiment à 3 millions d’euros. Elle assure que ce chiffre est faux et qu’elle ne possède qu’une maison (achetée avec son ex-mari, mais qu’elle a visiblement gardée) en Ile de France et d’une valeur de 250 000 €. A ce prix-là sa bicoque ne fait pas plus de 100 m2 et se situe certainement dans le 93 ! Et elle pense qu’on va la croire !! 

Enfin, on garde le meilleur pour la fin : la dame prétend que ce qu’elle prenait pour « une légende familiale » s’est avéré finalement vrai  : son grand-père et son arrière-grand-père ont bel et bien été banquiers !! Merci aux journalistes qui, par leur travail d’investigation de ces derniers temps, ont permis de transformer le conte en vérité…..  !  Mais bien sûr elle affirme aussi que la banque familiale a été vendue et n’existe plus et qu’elle n’en perçoit pas un centime !! Au fait, comment sait-elle qu’elle a été vendue si son existence n’était qu’une légende ?

On le voit bien : Madame MASSONNEAU est coincée dans ses contradictions. 

A vouloir être au plus proche du pouvoir, on s’expose et ce n’est pas sans risque. Mme MASSONNEAU aurait mieux fait d’adopter le dicton : « pour vivre heureux, vivons cachés ». Mais son bonheur aujourd’hui est probablement d’être considérée comme « la première dame ».

Y.G.

 

 

Où en est M. HOLLANDE ?

30 mai 2012

Je viens de découvrir par hasard, qu’en 2007, le jour même de son investiture (le 16 mai), SARKOZY s’était rendu aussitôt à BERLIN pour y rencontrer Angela MERKEL. La visite de HOLLANDE à BERLIN avait donc comme un goût de « déjà vu » et « de réchauffé » dans le timing ….

Après avoir copié les mimiques et la gestuelle de MITTERAND pendant la campagne électorale, voilà qu’il adopte le calendrier et les priorités de son adversaire d’hier. On dirait bien qu’il ne sait rien faire sans mimétisme !

Ce soir HOLLANDE était « l’invité » de PUJADAS au JT. Le journaliste l’a gentiment « titillé » sur les points suivants :

  • la dernière rencontre avec MERKEL à BRUXELLES où l’on a pu voir HOLLANDE passer près d’elle sans un salut, sans un regard : y aurait-il un froid entre la France et l’Allemagne ? a demandé PUJADAS.  Réponse de HOLLANDE : même si la relation franco-allemande est importante, l’Europe n’est pas faite que de nos deux pays.  A mon sens le couple MERKEL/HOLLANDE ne va pas fonctionner comme le couple MERKEL/SARKOZY. Ca se confirme : il y a de l’eau dans le gaz !!
  •  interpellé par BHL sur la SYRIE et une possible intervention militaire dans ce pays, HOLLANDE a botté en touche en disant qu’il fallait convaincre la Russie et la Chine de ne plus soutenir le gouvernement syrien…. sans blague !!  Zorro HOLLANDE est arrivé é é…. sans s’presser er er !
  • lorsque PUJADAS fait remarquer à HOLLANDE qu’en limogeant trois hauts fonctionnaires (le préfet de Paris, le directeur de la police nationale, le directeur du renseignement intérieur) il fait exactement ce qu’il avait dénoncé et reproché à SARKOZY. HOLLANDE répond alors qu’il avait annoncé ses départs (Ah bon ? en avez-vous entendu parler pendant la campagne ? ) et qu’il allait mettre à leur place des gens compétents et loyaux (exprimé de manière plus triviale, on dit : à sa botte ! ) sous-entendu que les sortants n’étaient ni l’un ni l’autre …
  •  concernant le déficit budgétaire qu’HOLLANDE promet encore une fois de diminuer, il confirme aussi que cela ne se fera pas sans effort notamment sur le plan fiscal. Cet avertissement s’adresse à tous ceux qui paient des impôts (50 % des foyers fiscaux) : la note va être salée !

HOLLANDE , qui prétend faire de son quinquennat celui de la concertation, devrait organiser un référendum pour demander au brave peuple : Qui veut financer le retour à la retraite à 60 ans ? Qui se porte volontaire pour financer l’augmentation du SMIC ? Qui veut payer le salaire (et la retraite qui va avec) de 60 000 fonctionnaires supplémentaires ?  Et après tout ça : QUI EST CANDIDAT A L’EXIL ?

Enfin il est regrettable qu’après tout le cinéma déployé en meeting de campagne pour parler de l’ennemi à combattre, à savoir le monde de la finance, on ne parle plus d’aucune mesure pour mettre les banques au pas et protéger l’argent des particuliers. Toutes les banques espagnoles sont en train de faire faillite et bizarrement HOLLANDE n’en parle pas. C’est un problème qui ne semble pas exister. On dirait que notre nouveau président commence à « balayer sous le tapis ». Je vous le dis « on est mal barré » !

Affaire à suivre …..

Y.G.

 

 

 

l’hôpital qui se fout de la charité….

29 mai 2012

On peut le dire maintenant sans détour : HOLLANDE parle des deux coins de la bouche !

Pendant sa campagne il n’a eu de cesse d’accuser SARKOZY de mille forfaitures. Il l’accusait notamment de favoritisme en ayant placé autour de lui ses amis.

Mais que voit-on aujourd’hui ?

Un Monsieur HOLLANDE  entouré exclusivement de « ses » gens : ses copains d’école et ceux qui ont cheminé avec lui dans « sa traversée du désert » (du temps où le PS le qualifiait de flamby, fraise des bois ou capitaine de pédalo).

Et voilà qu’il entame à présent une chasse aux sorcières en limogeant des hauts fonctionnaires au prétexte qu’ils ont travaillé pour SARKOZY. (le préfet de Paris débarqué, et probablement bientôt le directeur des renseignements généraux…. affaire à suivre)

En terme d’ouverture d’esprit et de volonté de rassembler, on peut d’ores et déjà attribuer la note triple zéro à HOLLANDE.

L’honneur de la profession

22 mai 2012

On pensait que tous les journalistes étaient des « pourris » ….

Eh bien, non ! Quatre étudiants en journalisme sauvent l’honneur de leur profession en faisant ce que leurs aînés ne font plus, c’est-à-dire pratiquer leur métier, tout simplement  !

Ces jeunes journalistes ont décidé de passer au crible les promesses de campagne de F. HOLLANDE  ( les 60 engagements + les promesses orales de meeting + les 15 « Moi, président… » du débat TV ) pour en faire le bilan et déterminer leur état d’avancement, de réalisation ou d’abandon. Leur travail est visible sur le site : luipresident.fr  Je vous recommande vivement de visiter ce site.

C’est réconfortant de constater qu’il existe encore des journalistes qui croient en leur métier, qui ont la foi et l’énergie pour exercer leur métier comme il se doit : transmettre l’information sans parti pris.

Y.G

Des promesses, des promesses ….

21 mai 2012

F. HOLLANDE  voulait s’entourer de ministres exemplaires, n’ayant jamais fait l’objet d’aucune condamnation.

On a l’impression qu’entre sa campagne et son arrivée à l’Elysée, il a perdu ses belles intentions en cours de route.

Son gouvernement compte pas moins de trois ministres ayant eu des démêlés avec la justice :

  1. JM. AYRAULT pour une affaire de favoritisme à la mairie de Nantes (1997) – www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/futur-gouvernement-la-vieille-affaire-qui-rattrape-ayrault-10-05-2012-1993827.php
  2. L. FABIUS dans l’affaire du sang contaminé (jugement rendu en 1999) – fr.wikipedia.org
  3. C. TAUBIRA pour un licenciement abusif à l’encontre d’une assistante parlementaire (2004) http://www.dreuz.info/2012/05/la-nouvelle-garde-des-sceaux-c-taubira-est-une-repris-de-justice/
« Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » . Assurément F. HOLLANDE a fait sien cet adage pour tout promettre et ne rien tenir.
Ses vociférations de campagne ne sont plus aujourd’hui que des murmures face à Mme MERKEL d’abord, puis face à ses partenaires du G8 et de l’OTAN. Celui qui fanfaronnait à la tribune, se fait désormais discret et moins déterminé à faire entendre sa voix.
Quand, durant la campagne, il promettait le retour en France des troupes françaises stationnées en Afghanistan, il parle à présent d’un retour des combattants mais du maintien sur place d’une assistancesous une autre forme ( www.franceinfo.fr / 21 mai 2012) Vous saisissez la subtilité…. !
Quand il demande à Mme MERKEL d’inscrire la croissance au pacte fiscal signé en mars et qu’on lui fait remarquer que c’est déjà le cas, il répond penaud «  le mot est dans le traité mais pas vraiment prononcé  » (journal Le Monde du 17 mai 2012 – article de F. LEMAITRE et D. REVAULT D’ALLONNES ). On sait bien que le ridicule ne tue pas, mais tout de même !!
Confronté pour l’instant uniquement à la dure réalité politique, mais bientôt économique et sociale également, HOLLANDE réalise (un peu tard semble-t-il) qu’être Aux Affaires risque de devenir plus compliqué que prévu. La critique est aisée mais l’art est difficile. HOLLANDE est en train d’en faire la dure expérience !
Bref, pour que chacun d’entre nous n’oublie pas ce qui a été promis lors de la campagne électorale et reste attentif au respect (ou non-respect) des promesses, vous trouverez, via le lien ci-joint, les 60 engagements de HOLLANDE : http://francoishollande.fr/le-projet
Y.G

Bonjour à tous,

21 mai 2012

Et voilà, nous allons pouvoir échanger nos commentaires « politiques » avec le plus grand nombre.

Sur ce blog, chacun pourra exprimer son opinion et sa vision personnelle des événements en cours, ainsi que son analyse du quinquennat HOLLANDE .

Cependant, je souhaiterai que les utilisateurs s’expriment en respectant deux petites règles :

  1. Communiquer sa source lors d’une transmission d’informations (ex : le nom du journal ou du magazine, la date de parution de l’article et le nom de son auteur. Ou bien encore le lien vers le site web où vous avez trouvé l’info ). Naturellement s’il s’agit d’informations connues de tous et relayées par tous les médias, il est inutile d’en communiquer l’origine.
  2. ne pas proférer d’injures ou de propos dégradants malgré les inévitables divergences d’opinion qui pourront apparaître.
Je souhaite vous retrouver nombreux sur cet espace d’expression et de partage où chacun pourra dire librement sa satisfaction, sa colère, ses doutes, ses certitudes ou ses inquiétudes.
A bientôt.
Yolande